Embajada en Líbano

"Journée de la Réaffirmation des droits argentins sur les Iles Malvinas, Géorgies du Sud et Sandwich du Sud et les espaces maritimes environnants

Le 10 juin, Journée de la Réaffirmation des Droits Argentins sur les Iles Malvinas, Iles et Secteur Antarctique, nous commémorons un nouvel anniversaire de la création du Commandement Politique et Militaire des Iles Malvinas et des îles adjacentes au Cap Horn dans la Mer Atlantique en 1829.

L'Argentine, dès le début du processus d'émancipation, en 1810, en tant qu'héritière des territoires espagnols au sud du Continent dont les Iles Malvinas et autres de l'Atlantique Sud, a exercé ses droits d'une manière permanente, procédant à l'adoption des normes et à l'établissement des structures juridiques et administratives consolidant le plein exercice de sa souveraineté. Dans ce cadre, le Gouvernement argentin a promu le développement d'activités commerciales et l' établissement d'une population et d'un siège de Gouvernement aux îles, désignant à sa tête M. Luis Vernet, en cette date que nous commémorons.

Le 3 janvier 1833, le Royaume-Uni a interrompu cet exercice effectif de souveraineté au moment où il expulsa, à travers d'un acte de force, les autorités légitimes argentines de même que la population, portant atteinte à l intégrité territorial de notre pays. Cet acte de force n'a jamais été consenti par aucun Gouvernement argentin et, depuis ce moment -et jusqu à aujourd' hui-, les îles font l'objet d'une dispute de souveraineté entre les deux pays, reconnue par les Nations Unies à travers la résolution 2065 (XX) adoptée en 1965 par l'Assemblée générale.

En 2016, le Gouvernement argentin a inauguré une nouvelle étape dans ses relations avec le Royaume Uni. Ceci nous a permis d'avancer dans des domaines d'intérêt mutuel, parmi d'autres ceux relatifs à l'Atlantique Sud, ce qui démontre notre pleine disposition à un dialogue ouvert et substantif sur tous le sujets.

Nous croyons que ce nouveau climat des relations bilatérales générera le cadre adéquat afin de reprendre les négociations sur la Question des Iles Malvinas dans les termes établis par les résolutions des Nations Unies. 

Cette envie est partagée par les pays de notre région aussi bien que par des nombreux forums multilatéraux, tels que le Mercosur, l'OEA, le Groupe des 77 et la Chine et les Sommets Ibéro- américains, lesquels se sont prononcés dans des nombreuses opportunités et selon les cas, en renouvelant la nécessité de reprendre les négociations qui permettent de trouver une solution définitive à la dispute de souveraineté et d'éviter d'actes unilatéraux dans la zone disputée afin que les deux parties puissent arriver à une solution définitive de la dispute de souveraineté.

La récupération du plein exercice de notre souveraineté sur les territoires insulaires et espaces maritimes occupés, tout en respectant le mode de vie de leurs habitants et en conformité avec le Droit International, constitue un objectif permanent et irrévocable de tous les argentins, tel qu'établi par la Première Clause Transitoire de notre Constitution nationale.

Dans cette date toujours transcendante pour tous les argentins, nous réaffirmons encore une fois nos droits de souveraineté sur les Iles Malvinas, Géorgies du Sud et Sandwich du Sud et les espaces maritimes environnants, dès lors qu'ils font tous partie intégrantes de notre territoire national.

Buenos Aires, le 10 juin 2018."

Fondo argentino de cooperación sur-sur y triangular